L’enfant Zineddine

Après la publication par “VOULOIR” des souffrances de l’enfant Zineddine, un cadeau de nouvel an, consistant en un appareil à oxygène, lui a été offert.

Nous avions publié dans notre numéro précédent, l’histoire de l’enfant Zineddine et son amère combat atteint  d’une  maladie qui l’a condamné a vivre en reclus, renfermé sur lui-même, et ceci uniquement parce qu’il était malade. Cet innocent, victime de la maladie  l’obligeant à ne jamais quitter son domicile, est privé de la joie de vivre d’un enfant de son âge car il ne peut être scolarisé, ni même jouer avec les autres enfants.

Zineddine reste  prisonnier chez lui.

La souffrance de cet enfant Zineddine est   lutte en silence dans un isolement total alors qu’il est en âge de bouger et jouer et le manque  d’un appareil à oxygène nécessaire a sa survie qui lui permet de respirer.

La vue de cet enfant dans cet état est choquante et je n’arrive pas personnellement à l’oublier. Comment pourrait-on oublier l’image de cet innocent ne dépassant pas ses onze ans, alité dans  son lit, relié à des  tuyaux de l’ appareil à  oxygène qui ne le quitte pas jour et nuit. Cet enfant habite dans les  hauteurs d’Alger, dans une des ruelles de la Casbah d’accès difficile, sans parcours se fait à pied dans les dédales de la vieille Casbah qui est connue pour ses ruelles très étroites. Ces conditions d’accès difficiles sont assumées par le père de Zineddine lorsqu’il est nécessaire de l’accompagner chez le médecin puisque cet enfant doit être porté par une personne et l’appareil  à oxygène par une autre personne car il ne peut se déplacer sans  cette  appareil. Peut-on se passer d’un organe vital  de notre corps ?

La compagnie AIGLE AZUR répond à l’appel au secours de l’enfant Zineddine.

Apres la publication des souffrances en silence de l’enfant Zineddine  muni d’un appareil trop lourd pour son corps chétif qui  ne lui permet pas de bouger, Zineddine a  toujours rêvé de devenir médecin, ingénieur ou pilote, mais les conditions ne le permette pas.

Mais  les bienfaiteurs existent encore en ce monde, l’enfant Zineddine a pu bénéficier grâce à la compagnie aérienne AIGLE AZUR qui,lui a offert gracieusement  un appareil à oxygène plus petit de taille qu’il peut sur son dos, ce qui lui permuterait une mobilité dans ces déplacements  pour devenir autonome .

AIGLE AZUR est une compagnie aérienne Algéro- Française  dont le siège est a Paris. La flotte aérienne d’ AIGLE AZUR  se compose d’une flotte  de 11 avions :

  • 4 Airbus A321
  • 4 Airbus A320
  • 3 Airbus A316

Les responsables de la compagnie AIGLE AZUR sont :

Président : Arezki Idjrouidane

Directeur General : Meziane Idjrouidane

Directeur General Adjoint : Jean Louis Clauzet

La compagnie AIGLE AZUR achète l’appareil à oxygène par le biais de la Compagnie Médicale Achaibou.

La compagnie AIGLE AZUR a pris en charge tous les couts de l’appareil a oxygène qui a été importé des Etats Unis d’Amérique par la Compagnie Médicale Achaibou qui a envoyé un spécialiste pour faire l’acquisition de cet appareil qui a couté 76 millions de centimes.

Une technicienne de la compagnie médicale a accompagné « VOULOIR » et la compagnie AIGLE AZUR au domicile de Zineddine pour initier  à sa maman tous les aspects techniques de l’utilisation de cet appareil de qualité supérieure et haute technologie. La compagnie Achaibou a également promis une prise en charge médicale spécialisée à Zineddine.

Zineddine et sa maman expriment leur reconnaissance  pour la compagnie.

Cet appareil à oxygène assure le travail des deux poumons dans le corps humain qui est d’apporter l’oxygène au cœur. Ce bienfaiteur, AIGLE AZUR, qui a fait don de cet appareil à Zineddine, a, en fait, redonner l’espoir  à cet enfant en lui assurant le fonctionnement d’un organe vital de son corps permettant à cet innocent de sortir de son isolement.

Je n’oublierai jamais, jusqu’à mon dernier souffle, les larmes de Zineddine lorsque sa maman racontait en pleurant son état de santé, ses souffrances et son combat avec la maladie et son état qui se dégrade de  jour en jour, alors qu’il est en âge de profiter de la vie et pourquoi pas être scolarisé comme tous les enfants de son âge.

Zineddine a pleuré chaudement la première fois devant nous car il avait ressenti la souffrance de sa maman . Mais cette fois-ci, la joie de revivre est intense chez cette famille grâce à la compagnie Aigle Azur.

Karima Bendou

Laisser une réponse

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.